マラルメの詩学とカトリックの典礼 : 「聖務・典礼」の読解を中心に

この論文にアクセスする

この論文をさがす

抄録

Comment le poète, Stéphane Mallarmé, crée-t-il une fiction ? De quelle façon adapte-t-il une chose de la réalité à sa propre poétique ? La réponse est à chercher dans trois textes d'« Offices » des Divagations dans lesquels l'Office catholique apparaît comme une des sources de sa Poésie. Lisant ces textes, on s'aperçoit d'un contraste entre musique et office. Bien qu'ils aient tous les deux le mystère, la première manque d'une fonction esthétique : l'usage de la langue. Or cette dernière est, pour Mallarmé, une base de la fiction car elle nous éveille à la faculté du signe. La communion, office catholique, réside d'ailleurs dans cette faculté, comme le font remarquer les logiciens de Port-Royal. Mallarmé s'appuie donc sur cette tradition du signe du sacré et l'adapte à sa fête poétique pour que l'assistance y pratique la lecture des signes au travers des lettres. Il s'agit donc ici de mettre en lumière la manière dont cette assistance saisit la présence de l'Idée à travers les signes, un axe majeur de la poétique mallarméenne.

収録刊行物

  • 言語情報科学

    言語情報科学 (11), 205-221, 2013

    東京大学大学院総合文化研究科言語情報科学専攻

各種コード

  • NII論文ID(NAID)
    120005246137
  • NII書誌ID(NCID)
    AA11831019
  • 本文言語コード
    JPN
  • 資料種別
    Departmental Bulletin Paper
  • 雑誌種別
    大学紀要
  • ISSN
    1347-8931
  • NDL 記事登録ID
    024626971
  • NDL 請求記号
    Z71-J996
  • データ提供元
    NDL  IR 
ページトップへ