大地の動揺可能性と身体の基礎的構造:──問いの素描──  [in Japanese] « La Terre se meut ». Notes sur la structure élémentaire du corps humain et la possibilité de sa transformation.  [in Japanese]

Access this Article

Search this Article

Author(s)

Abstract

Cet essai se propose d'éclaircir la structure élémentaire du corps humain à travers notre expérience fondamentale après le «3.11» : la Terre en tant qu'archeoriginaire et «le sol de notre expérience» se peut mouvoir. Cet expérience, n'est pas un simple fait quotidien, qui se répète dans l'histoire humaine et peut tomber dans l'oubli, mais une occasion privilégiée et inoubliable, qui nous permet d'éveiller notre condition primordiale de la vie humaine et nous force à penser philosophiquement le caractère à la fois fondamental et vulnàrable de trois sortes de positions existentielles basées sur la structure élémentaire du corps humain : la station verticale, la position horizontale et la position assise. C'est une tradition philosophique tenace concernant l'usage philosophique d'une série de métaphores autour de «la Terre» et la thématisation phénomenologique de «la main» qui cachent le caractère mouvant de la Terre et la vulnérabilité et la plasticité éventuelle de notre condition humaine.<br>L'expérience fondamentale de la vulnérabilité de notre condition humaine ne demande pas nécessairement le rétablissement de la foi en la Terre, mais pourrait ouvrir la voie à une nouvelle pensée authentiquement philosophique sur la «demeure» et une transformaton inexpérimentée de la structure élémentaire du corps humain.

Journal

  • Philosophy (Tetsugaku)

    Philosophy (Tetsugaku) 2012(63), 25-44_L3, 2012

    The Philosophical Association of Japan

Codes

  • NII Article ID (NAID)
    130004553954
  • NII NACSIS-CAT ID (NCID)
    AN00150419
  • Text Lang
    JPN
  • ISSN
    0387-3358
  • NDL Article ID
    024052686
  • NDL Call No.
    Z9-202
  • Data Source
    NDL  J-STAGE 
Page Top